Une Vagabonde

Introduction à la vie bohème...
North Coast 500
Europe

North Coast 500: 4 filles, 11 jours et 1 Opel Insigna

On dit qu’il y a 500 kilomètres de route pour parcourir la côte nord de l’Écosse, d’Inverness à Inverness, d’où le nom: North Coast 500. À la fois bénédiction (le tourisme apporte un nouveau dynamisme à l’économie locale) et malédiction (certaines formes de tourisme détruisent l’écosystème au passage), ce périple est devenu une mode et on croise de nombreux mobilhomes et autres enfilades de bikers dans les passing place des single tracks qui jalonnent le chemin.

Certes, les témoignages des blogueurs qui avaient déjà exploré cette route m’avaient donnés envie. Mais le coup de grâce a été porté par un article du Huffington Post… et c’est la vidéo qu’il mettait en avant qui m’a aidé à convaincre mes compagnes de voyage. Jugez par vous-même.

Donc, nous voilà parties: 11 jours, quatre filles et une Opel (pardon « Vauxhall ») Insigna…

La North Coast 500 d’Est en Ouest

Contrairement à ce que font la plupart des gens, nous avons choisi de longer la côte d’Est en Ouest, principalement parce que nous voulions terminer notre périple par quelques jours à Skye, qui m’a longtemps fait rêver.

Jour 1: Inverness – Thrurmpster

La North Coast 500 démarre à Inverness. Ce fut donc notre point de rendez-vous avec Esther, la partie britannique de notre quatuor. Arrivées la veille au soir, nous avons démarré la journée avec un premier gargantuesque Full Scottish Breakfast, dans notre Bed & Breakfast. Il est important de s’accoutumer rapidement à la gastronomie locale. Quelques soucis de location de véhicule plus tard, nous voici au volant de notre carosse: une Vauxhall Insigna. En route pour l’aventure!

Premier stop: Dornoch Beach, une plage sauvage où nous avons pu commencer à goûter à la solitude.

Dornoch beach

Puis nous avons repris la route, pour quelque chose de plus éducatif et moins sauvage: le château de Dunrobin.

Chateau Durobin

Avant d’arriver à notre halte pour la nuit, le charmant B&B Thrurmpster House, nous avons fait un dernier détour par les Walligoe Steps: des marches d’escalier qui descendent tout droit vers l’océan.

Walligoe Steps

Jour 2: Thrurmpster – Scourie

Nous avons accompli une grosse partie de notre périple sur cette seconde journée de route. Notre objectif: poser nos valises à Scourie pendant quelques nuits pour nous reposer un peu et profiter de la douceur de vivre, perdues au milieu de nulle part dans les highlands d’Écosse.

Portant en chemin, nous avons tout de même pris le temps de nous arrêter pour nous promener dans la brume jusqu’aux ruines du château Sinclair Girnigoe.

Sinclair Girnigoe

Puis, d’explorer la pointe nord-est de l’Écosse à John O’Groat et faire une petite randonnée jusqu’au point de vue sur les Stacks of Duncansby.

Duncansby Stacks

Jour 3 & 4: Scourie

Ces deux jours de break nous ont permis de recharger les batteries, loin de tout. Et même loin d’une connection Wi-Fi, ce qui n’est pas forcément pour me plaire. Nous en avons aussi profité pour explorer les environs: des plages de sable blanc qui feraient pâlir d’envie certaines destinations tropicales, comme à Balnakeil.

Balnakeil Beach

Ou à Oldshoremore.

Oldshoremore

Ce fut aussi l’occasion de sympathiser un peu plus avec la faune locale…

Jour 5: Scourie – Ullapool

Il était temps de commencer à descendre la côte ouest des highlands écossais. Sur le chemin de Ullapool, nous nous sommes arrêtées près du Old Man of Stoer. Mais la balade étant plus longue que prévue, nous nous sommes contentées de froliquer un peu au bord des falaises avant de reprendre la route de la civilisation.

Stoer Lighthouse

Avant la ville, nous avons fait une dernière halte par la Achmelvich Bay et sa plage propice aux sports d’eaux de toute sortes. Et c’est une population locale bien plus courageuse que nous qui se délectait de son dimanche après-midi au bord de l’eau, avec maillots de bains, body boards et autres planches à voiles! Et croyez-moi, les combinaisons n’étaient pas légion!

Achmelvich Bay

Jour 6: Ullapool – Applecross

Lors de notre petit déjeuner à Thrurmpster House, l’un des hôtes du B&B nous avait prévenues: faites attention sur la route d’Applecross. Nous avons donc confié le volant à Esther, la plus à l’aise de nous quatre avec la conduite à gauche. Mais, histoire de nous mettre en jambe, nous avons d’abord fait un petit détour par le Loch Maree pour une mini rando vivifiante avant la partie plus « intense » de notre trajet.

Loch Maree

On ne nous avait pas menti, le village d’Applecross se mérite. La route est sinueuse, tortueuse, à flanc de falaise, principalement en single track et on y croise parfois des camions bien trop gros pour être là où ils sont! Mais le jeu en vaut la chandelle, et l’un de nos principaux regrets dans ce voyage est de n’être pas restées une nuit de plus dans le B&B de Clive et Maureen à Applecross.

Jour 7: Applecross – Mallaig

Après notre balade matinale sur les hauteurs d’Applecross, il était temps de reprendre la route, cette fois-ci en direction de notre étape-surprise: Mallaig. C’est ce qu’il se passe lorsque l’on découvre à mi-chemin que l’une des nuits n’avait pas été comptée dans la planification du voyage… Heureusement AirBnB est là et nous avons pu en profiter pour nous poser avant l’ultime étape de notre périple: Skye.

Applecross

Pause culture, en route, au chateau de Eileen Donan. Des réminiscence d’Highlander s’en dégagent, et l’envie nous prend soudain de nous replonger dans la série Outlander… Après tout, nous étions venues pour voir de beaux écossais en kilt, et il semblerait qu’ils se trouvent principalement sur nos écrans.

Jour 8: Mallaig – Kyleachin

Nous embarquons donc sur le ferry en direction de Skye au matin de ce huitième jour. Ici aussi, nous avons prévu une pause pour découvrir de l’intérieur les charmes de cette île. Depuis Mallaig, il semblerait que nous sommes revenues à la civilisation. Il y a du monde, il y a des commerces, il y a de la circulation et les routes permettent à deux voitures de circuler en toute tranquillité. Il nous faut un petit moment d’adaptation et nous sommes ravies de voir que le petit village de Kyleachin reste à taille humaine. Avec son port et ses ruines sur la colline, il nous va comme un gant.

Kyleachin

Jour 9: Kyleachin

Cette petite pause nous permet de visiter le nord de l’île, en montant jusqu’à sa ville principale: Portree et en tentant la petite randonnée qui conduit jusqu’au site du Old Man of Storr. J’aimerai vraiment pouvoir vous montrer un meilleur angle de cet impressionnant monolithe, mais malheureusement, tout ce que nous avons trouvé en arrivant en haut est un gros grains écossais qui nous a empêché de voir la pierre et nous a trempée jusqu’aux os.

Old Man of Storr

Jour 10: Kyleachin – Inverness

La boucle se boucle en ce dixième jour. Avec le trajet de retour vers Inverness. Sur le chemin, nous avons dit au revoir à nos amies les vaches à frange qui nous ont accompagnées tout au long des ces longues traversées.

Vaches a frange

Et fait un dernier petit stop à Plockton, un autre charmant village que nous aurions bien aimé avoir plus le temps d’explorer. Il nous avait été recommandé par des locaux rencontrés à Thrurmpster House, et vaut grandement le détour (sauf si vous êtes au volant d’un camping-car ou faites partie d’une rassemblement Harley Davidson).

Plockton

Jour 11: Inverness

C’était une bonne idée de passer deux nuits à Inverness au retour. Cela nous a permis de découvrir cette petite ville traversée par la rivière Ness. Esther et moi en avons profité pour nous promener le long des îles qui jonchent la rivière jusqu’au petit jardin botanique. Nous avons fait un peu de shopping et avons rechargé les batteries avant de dire au revoir à l’Écosse le lendemain et de rentrer dans nos villes respectives.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *