Une Vagabonde

Introduction à la vie bohème...
Amérique

10 cartes postales de San Francisco

On m’a toujours dit: « Attention, si tu vas à San Francisco, tu n’en reviendras pas. » Mes amis me connaissent bien. Certains m’imaginaient probablement déjà avec des fleurs dans les cheveux à distribuer des marguerites aux passants version Peace, Love and Happiness ; les autres, smartphone à la main, ordi sous le bras, partant à la chasse aux licornes.

Effectivement, la tentation est grande lorsqu’on atterrit dans la city by the bay, de partir chasser les licornes en distribuant des marguerites, avec des fleurs dans le cheveux (et en postant des photos sur Instagram au passage, évidemment). Bref, tout le monde savait que j’allais aimer SF, mais personne, moi la première, ne savait à quel point.

J’ai donc pris le parti de la précaution et n’ai programmé qu’une seule journée pour faire le tour de la ville et prendre un peu la température de mon amour. 24 heures pour tout voir, en me faisant la promesse que si j’aime, je reviendrai plus tard. Spoiler: j’ai aimé.

Après avoir étudié quelques recommendations de blogueurs locaux à mon arrivée, j’ai compilé, additionné, calculé… et chaussé mes baskets pour me lancer dans le grand tour.

San Francisco en une journée, c’est possible.

San Francisco: Union Square
Union Square

7h30: Je profite du jet-lag pour démarrer tôt avec un Bagel & cream cheese au Starbucks du coin de la rue.
8h15: Le Cable Car me prend à Powell & Hyde, direction Union Street.

Vue du cable car
Vue du cable car

8h45: Macondray Lane (a.k.a Barbary Lane) en hommage aux heures passées à lire la saga d’Armistead Maupin.

Macondray Lane
Macondray Lane

9h10: Il y a des gens qui jouent au tennis à Russian Hill park, malgré le soleil qui cogne déjà bien. Depuis Phoebe’s terrace, la vue sur le Golden Gate Bridge est très belle. À ce moment là, je me dis que j’aurais l’opportunité de le voir de plus près le lendemain… Je n’ai pas anticipé les changements météorologiques, erreur de débutante.
9h20: Lombard Street. Apparement cette rue est très connue… je la découvre, c’est mignon. Il y a une maison bleue, mais ce n’est pas celle de la chanson.

Lombard Street
Lombard Street

9h25: Je craque sur Fay Park. Adorable.
9h45: Découverte de Hyde St. Pier et du port. Tiens, revoilà le pont… profitez-en bien, c’est la dernière fois que vous le verrez.

Hyde St. Pier
Hyde St. Pier

9h55: Fisherman’s Wharf, déception, c’est un juste un mall en plein air…
10h00: Boudin, Une boulangerie française dont le nom me fait bien rire. Les américains ont un vrai talent pour le packaging et je voudrais tout acheter. Heureusement, c’est encore tôt, je n’ai pas envie de me charger pour le reste de la journée. Donc, je repars les mains vides. Mon banquier est content.
10h25: Pier 39. Ce n’est pas la bonne saison pour voir les otaries, il n’y en a que quelques unes qui se font bronzer sur les pilotis. Mais la vue sur la ville est grandiose.

San Francisco
San Francisco, depuis le Pier 39

10h30: Studio Manhattan: une autre boutique de souvenir sympa. Je repars à nouveau les mains vides. Mon banquier m’adore.
11h00: Un Italian Soda et un peu de focaccia sur la terrasse du Mario’s Cigar Store Café. En un clin d’oeil, je me sens chez moi dans ce petit café de North Beach / Washington Square, le quartier italien.
11h45: Direction Chinatown
12h20: Retour à l’hôtel. Un petit break sieste et air-conditionné s’impose. Contre-coup du jet-lag.
13h30: Départ en bus, direction le Fillmore District.
14h05: Promenade dans Alamo Square Historic District et ses maisons fabuleuses.
14h15 pm: Les fameuses Painted Ladies me font de l’oeil depuis Alamo Square Park.

Painted Ladies
Painted Ladies

14h25: Je continue à pied sur Haight Street en direction de Haight-Ashbury, le quartier du flower power.

Haight Street
Haight Street

14h45: Pause-déjeuner dans le quartier. J’équilibre le burger végétarien avec une boule de Ben & Jerry’s.
15h45 pm: Je monte dans le bus en direction du quartier de Castro. J’ai un objectif bien précis en tête depuis le début de la matinée.
16h00: 3841 18th Street, LA maison bleue.

LA maison bleue
LA maison bleue

16h40: Après une balade dans le quartier, je prends un streetcar en direction de Powell Station.

Dolores Street
Dolores Street

17h40: Après un petit détour par Gap (j’ai bien résisté la journée, mais les soldes sont ma faiblesse), je déguste un verre de blanc dans le hall de l’hôtel. Épuisée mais heureuse.

Bilan, j’avais besoin de ce tour un peu global pour me repérer et prendre l’atmosphère de la ville. Maintenant, il va falloir revenir, pour travailler un peu peut-être, ou distribuer des marguerites, mais toujours avec des fleurs dans le cheveux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *